Revue Processualis

Cérémonie de remise des diplômes de la promotion Cordier

Le 12 octobre 2019 fut un jour particulier pour les étudiants du master II Droit Processuel. Il est le symbole du début pour certains, de l’achèvement pour d’autres, ou de toute une vie. De toute une vie puisque nous avons eu l’immense privilège d’avoir pour invitée en ce jour Madame Simone Rozès qui fut la première présidente de la Cour de cassation en 1984 après avoir été la première femme présidant de nombreuses autres institutions comme le Tribunal de Grande Instance de Paris en 1976 ou encore la Cour de Justice des Communautés Européennes en 1981. Son parcours fait figure de modèle pour toutes les femmes, en particulier celles de la magistrature. Les invités, ayant répondu présents massivement ce jour, furent émus de voir une si grande dame, âgée de bientôt cent ans, avec tant d’humilité et d’énergie. Ce moment restera gravé dans nos mémoires !

Cette cérémonie fut également symbole d’achèvement. En effet, elle sonnait la fin d’un éprouvant mais passionnant parcours de la promotion sortante du master, celui de cinq années de droit à l’Université de Bourgogne dont la dernière a été consacrée à une spécialité qui nous réunit tous : le droit processuel. Pour ces étudiants, la vie active est plus proche que jamais, il importait alors de marquer ce passage par une cérémonie de remise des diplômes digne de ce nom.

La promotion entrante, chargée de l’organisation de cette cérémonie, s’est propulsée à la place des lauréats pour façonner cette dernière comme ils l’auraient souhaité. C’est ainsi que des bracelets gravés de leur prénom ont été fabriqués, que l’amphithéâtre fut rempli de ballons et que des bouteilles de crémant furent ouvertes.

Le tout s’est déroulé dans un amphithéâtre aux couleurs du master : le bleu. Une haie d’honneur attendait les professeurs et grandes personnalités du monde judiciaire revêtis de leur robe rouge pour l’occasion. Le Président de l’Université, Monsieur Alain Bonnin a lancé les hostilités par un discours soulignant le rayonnement du master et du travail accompli par ses co-directrices, suivi du Doyen de la faculté de Droit, Monsieur Vincent Thomas, puis de Madame Stéphanie Grayot-Dirx, co-directrice du master. A leur côté, figuraient également Madame Cécile Caseau-Roche, co-directrice du master, Monsieur Jean-Marie Beney, Procureur général près la Cour d’appel de Metz, Monsieur François Cordier, Premier avocat général près la Cour de cassation, Monsieur Yan Laidie, professeur de droit public, ainsi que Monsieur Philippe Gerbay, Maître de Conférences émérite en Droit Privé.

La salle était également habitée par des professionnels du monde judiciaire, rendant encore plus solennelle cette cérémonie mais sans surprise, la présence de Simone Rozès fut la plus marquée. Chaque prise de parole débutait par quelques mots pour cette grande femme et de nombreux hommages lui ont été adressés notamment par le passage du journal télévisé de 1984 retraçant la prise de fonction de Madame Rozès en tant que Première Présidente de la Cour de Cassation. Les organisateurs de la cérémonie ont profité de sa venue pour rendre hommage de façon plus générale, aux femmes dans la justice notamment par un magnifique film retraçant les carrières de Mesdames Simone Rozès et Christiane Féral-Schuhl. Cette dernière à la carrière exceptionnelle, actuellement Présidente du Conseil National des barreaux, nous a fait le privilège d’être la marraine de la promotion entrante. N’ayant pas pu être présente, elle a adressé une vidéo à l’actuelle promotion, les ayant particulièrement touchés.

Au nom de toute la promotion, nous sommes particulièrement fiers de porter votre nom. Puis, la musique a retenti dans la salle, amorçant la remise des diplômes et des prix des lauréats, exécutée par Monsieur Beney. Toute la fierté et l’émotion des proches transparaissaient sur leur visage. Pour clôturer cette matinée, riche en émotion, les invités étaient conviés à un cocktail, moment chaleureux où les flashs des appareils photos n’ont cessé de scintiller.

Promotion Cordier 2019

Monsieur François Cordier, qui est actuellement 1er avocat général à la chambre criminelle près la Cour de cassation, a accepté de parrainer la promotion 2018-2019 !

De gauche à droite : Ophélie PERNET, Ksenija PANTIC, Charlotte COUET, Maëlle MASSICARD, Berthine BOYON, Marjorie LAZARD, Lucien BALLAND, Victoria LUCKE, Alison HERVE, Justine GERBER, Clarisse CRUZ GARCIA, Léka SERY, Valentine MOURET, Tiphaine BEAUVAIS, Lucie DRUART, Ombeline ROUAZ, Helen CHATILLON, Victoria HANTZ, Constance RICHARD, Nadia ZYANI ANDALOUSSI, et Manon GAGNEUR

Revue Processualis 2018/1

ÉDITO

En ce début d’année 2018, la Newsletter du Master 2 Droit Processuel de l’université de Bourgogne devient la Revue Processualis.

Cette revue de droit processuel est portée sur les fonds baptismaux bourguignons.

Cela n’a rien d’étonnant : la faculté de droit de Dijon est resté extrêmement attachée à l’héritage scientifique d’Henri Motulsky. Aussi, sans aucunement prétendre à l’exhaustivité du traitement de l’actualité que nous laissons volontiers à d’autres revues, souhaitons-nous participer à l’édification d’un droit processuel, en prise avec les réalités de la Justice du quotidien, une Justice étatique ou « alternative », une Justice dans tout ses états – Justice civile, pénale, administrative, constitutionnelle,…

Nous pensons que la comparaison des grands types de procédure, alimentée par le développement des droits fondamentaux du procès, est fertile.

Dans ce cadre, la Revue Processualis a vocation à paraitre chaque semestre.

Outil pédagogique, elle sera animée par un Comité de rédaction composé par les étudiants du Master 2 Processuel qui y trouveront un lieu d’expression scientifique, accompagnés en cela par l’équipe de direction du Master II Processuel : Cécile Caseau-Roche et Stéphanie Grayot-Dirx.

Support de diffusion scientifique, la Revue Processualis est aussi destinée à être un lieu de débats, de réflexions et de construction du droit processuel, ouverts aux chercheurs, enseignants-chercheurs ou praticiens souhaitant publier leurs travaux.

A cette fin, un Comité Scientifique, composé des Professeurs Georges Bolard, Yan Laidié et du Procureur Général près la Cour d’appel de Metz, professeur associé à l’Université de Bourgogne, J.-M. Beney, participera à l’élaboration des orientations scientifiques de la revue et soutiendra l’effort du comité de rédaction.

Un comité de lecture multidisciplinaire, composé d’universitaires et de praticiens reconnus, sera chargé d’une évaluation des contributions qui seront reçues par la Revue en vue d’une publication.

Pour son 1er numéro, la Revue sera réalisée entièrement par les étudiants.